Van Cleef Arpels Néroli Amara

Van Cleef & Arpels – Néroli Amara

132,99 

Acheter sur Marionnaud.fr

L’arbre du parfumeur

C’est à l’ombre d’un bigaradier en fleurs que le nez Quentin Bisch tisse le fil conducteur de Néroli Amara.
Surnommé « l’arbre du parfumeur », l’oranger amer donne vie à plusieurs ingrédients incontournables de la palette olfactive : le néroli, obtenu par distillation à la vapeur des pétales blancs ; l’absolu de fleur d’oranger, qui nécessite une extraction florale aux solvants ; le petit-grain issu des feuilles de l’arbre et l’essence d’écorces d’orange pressée à froid.

Autant de matières qui n’ont jamais cessé d’inspirer les créateurs de Haute Parfumerie. Le néroli tient d’ailleurs son nom d’Anne-Marie Orsini, Duchesse de Bracciano au XVIIe siècle, dite Princesse de Nerola, une commune située près de Rome.

Prise de passion pour les fleurs d’oranger Amara (le bigaradier), elle se mit à les utiliser pour parfumer ses gants comme son bain.

Souffle de fleurs et impression d’agrumes

Au printemps, en Méditerranée, une empreinte olfactive embaume les ruelles comme les champs. Une impression aérienne, subtile et délicate, s’infiltre dans les vêtements et les souvenirs. Inspiré par le parfum délicieux des citronniers et des bigaradiers en fleurs, le créateur Quentin Bisch rend hommage à un néroli rêvé. Une envie de pétales en apesanteur, aussi rafraîchissante qu’une brassée d’agrumes, enveloppante tel un souffle d’air chaud, avec l’opulence d’une fleur épanouie au soleil. Une composition tout en contrastes qui fait appel à une alchimie surprenante.

Quentin Bisch explique : « Pour cette création, j’ai cherché à intensifier toutes les facettes emblématiques du néroli qui font sa grandeur. C’est pourquoi, j’ai combiné l’absolu de fleur d’oranger avec un trio d’agrumes – citron d’Italie, mandarine et bergamote. La qualité de la nouvelle huile essentielle intégrale de bergamote (une exclusivité Givaudan), dont le parfum dispose, permet d’apporter des inflexions florales, zestées et aromatiques. »

Sur la peau, Néroli Amara semble avoir d’abord l’élan d’une Cologne, rafraichie par les baies roses et les accents de cyprès. Puis, il révèle son véritable jeu, basculant alors dans la volupté florale. Le rêve devient réalité dès lors que le sillage nous submerge de subtiles volutes empreintes de Méditerranée.